MERCURE
[ Présentation ]
[ Satellites ]
[ En Savoir Plus ]
[ Controverses ]
[ Photos ]
SignePrésentation
Mercure est la planète la plus proche du Soleil et la 2ème planète la plus petite du système solaire.

MusiqueThe Winged Messenger


Rayon orbital 58 millions de kilomètres (0,38 UA)
Diamètre 4878 km
Masse 3,3e23 kg (0,055 fois la masse terrestre)


Dans la mythologie romaine, Mercure est le Dieu du commerce, l'équivalent du Dieu grec Hermes, le messager des Dieux. Mercure doit probablement son nom au fait qu'elle se déplace très rapidement dans le ciel.

Mercure est connue depuis au moins l'époque Sumérienne (3ème millénaire avant JC). Les Grecs lui donnèrent le nom d'Apollon pour son apparition en tant qu'étoile du matin et Hermes pour l'étoile du soir. Cependant, les astronomes grecs savaient que les deux noms correspondaient au même astre.

Mercure n'a été visitée que par une seule sonde spatiale: Mariner 10. Elle survola la planète 3 fois en 1973 et 1974 et seulement 45% de la surface a pu être cartographiée.

L'orbite de Mercure est très excentrique: son périhélie ne se situe qu'à 46 million de km du Soleil alors que son aphélie est à 70 millions de km. Les astronomes du 19ème siècle firent des observations minutieuses de l'orbite de Mercure mais ils ne purent expliquer son excentricité avec la mécanique Newtonienne. Les minuscules différences entre les données observées et celle déduites de la théorie furent un problème mineur mais persistant pendant des dizaines d'années. Certains ont même émis l'éventualité d'une planète qu'ils appelèrent Vulcain orbitant entre Mercure et le Soleil et qui aurait pu expliquer l'excentricité de Mercure. Cependant, la vraie raison était beaucoup plus spectaculaire: La Théorie de la Relativité Générale d'Einstein ! Ce fut d'ailleurs la preuve irréfutable de la valeur de cette théorie.

Jusqu'en 1962 les astronomes pensaient que le "jour" (la période de rotation) de Mercure était le même que son "année" (la période de révolution). On pensait donc que Mercure présentait toujours la même face au Soleil comme la Lune le fait avec la Terre. Mais en 1965, des observations effectuées par radar doppler révélèrent que la période de rotation de Mercure est en fait égale aux deux tiers de sa période de révolution autour du Soleil.
Cette très lente rotation est dûe à la forme allongée de l'orbite de Mercure autour du Soleil. Proche du Soleil, la force de marée augmente et accélère la rotation mais à ce moment, l'interaction rotation/révolution ralentit la course sur l'orbite et rétablit le rapport initial de deux tiers. Ce phénomène est appelé "effet de résonance". Cet effet produit un évènement unique dans le système solaire: le jour solaire mercurien dure deux années mercuriennes.

Les variations de température sur Mercure, allant de -180 C à 430 C, sont les plus extrèmes du système solaire. En comparaison, la température sur Vénus est légèrement plus élevée mais elle est aussi beaucoup plus stable.

CratèresMercure est en de nombreux points similaire à la Lune: sa surface très ancienne est en effet parsemée de cratères. La planète n'a pas d'atmosphère et n'a pas de plaques tectoniques. D'un autre côté, Mercure est plus dense que la Lune (5,43 g/cm3 contre 3,34). Mercure est en effet le deuxième corps le plus dense du système solaire, après la Terre. Cela indique que le noyau dense en fer de Mercure est relativement plus gros que celui de la Terre, constituant d'ailleurs probablement la majeure partie de l'intérieur de la planète. Par conséquent Mercure ne possède qu'un mince manteau de silicate et de croûte.
MercureLa taille du noyau ferreux de Mercure est comprise entre 1800 et 1900 km, celle de la coquille externe de silicate (analogue au manteau et à la croûte terrestre) n'étant que de 500 km environ. Néanmoins une partie du noyau doit probablement être liquide.

La surface de Mercure présente de nombreux escarpements, certains allant jusqu'à plusieurs centaines de kilomètres de long et 3 kilomètres de haut. Ces nombreuses fractures qui sillonnent l'écorce de Mercure sont dûes à une contraction du globe de 1 à 2 kilomètres.

CalorisUne des caractéristiques les plus importantes observée sur la surface de Mercure est le bassin Caloris d'un diamètre de 1350 km. Tout comme les bassins lunaires, il fut probablement formé par l'impact d'un météore de plus de 100 km de diamètre. Le choc fut très violent puisqu'aux antipodes une vaste zone en a été modifiée par un effet de focalisation des ondes sismiques dues à l'impact.

CratèresMercure possède aussi des régions de vastes plaines relativement lisses. Elles peuvent être le résultat d'une ancienne activité volcanique ou encore le dépôt de matière éjectée lors d'impacts de météores.

Une analyse plus poussée des données de la sonde Mariner a récemment permis de conclure à la présence de signes de volcanisme récent à la surface de Mercure. Cependant, des données supplémentaires seront nécessaires pour confirmer cette nouvelle.

Des observations radar du pôle nord de Mercure (une région non cartographiée par Mariner 10) ont révélé la présence étonnante de glace dans les zones d'ombres de certains cratères.

Mercure possède un léger champ magnétique dont la force n'excède pas 1% de celui de la Terre.

Mercure ne possède pas de satellite.

Mercure est parfois visible avec des jumelles ou même à l'oeil nu, mais elle est toujours très proche du Soleil et difficile à observer dans la pénombre.


[ Présentation ]
[ Satellites ]
[ En Savoir Plus ]
[ Controverses ]
[ Photos ]
Satellites

Mercure ne possède pas de satellite.

[ Présentation ]
[ Satellites ]
[ En Savoir Plus ]
[ Controverses ]
[ Photos ]
En Savoir Plus

Mercure :

[ Présentation ]
[ Satellites ]
[ En Savoir Plus ]
[ Controverses ]
[ Photos ]
Controverses

  • Quels phénomènes peuvent expliquer les plaines lisses de Mercure ?
  • La densité de Mercure (5,43 g/cm3) est à peu près aussi élevée que celle de la Terre. Pourtant Mercure présente beaucoup de caractéristiques communes à la Lune. Mercure a-t-elle perdu ses éléments les plus légers à cause d'un impact météoritique survenu il y a longtemps ?
  • Mercure nous réserve-t-elle des surprises sur la moitié de sa surface encore inexplorée ? Des images radars de faible résolution réalisées à partir de la Terre semblent nous indiquer le contraire, mais sait-on jamais...
  • Un projet de deux nouvelles missions vers Mercure a récemment été proposé et devrait être commencé en 1999.
Planète Précédente
Le Soleil

Mercure
Planète Suivante
Vénus